Approvisionnement des matériaux de chantier : Comment le rendre plus simple ?

Aujourd'hui,  la gestion des approvisionnements en matériaux de chantier est souvent effectuée par la direction de l'entreprise sous-traitante du corps d'état (métiers du BTP) concerné. Elle-même, le plus souvent, sous-traite la livraison sur le chantier.

Résultat : le chef de chantier de l'entreprise a peu de pouvoir sur cette gestion dont il subit les aléas. 🎲

En conséquence les chefs de chantier des corps d'état secondaires sont incapables de définir avec précision l'heure et même quelquefois le jour de livraison de leurs matériaux. 📅

Ils ne peuvent donc malheureusement pas intégrer les livraisons dans leur programme de travail. Il arrive même que le chef de chantier ignore la nature exacte des matériaux livrés. 🏗

Il doit alors improviser le jour J pour trouver les moyens de manutentions et les lieux de stockage nécessaires.

Ne connaissant pas toujours le fournisseur ni le transporteur qui doit assurer ces approvisionnements, il ne peux pas aller à la pêche aux informations.  🎣

Cela lui permettrait pourtant de mieux anticiper et de réguler avec efficacité la gestion des approvisionnements. 🚚

Il doit donc, le plus souvent, parer au plus pressé : le déchargement dans les délais les plus courts, compte tenu des contraintes du transporteur, et la mise en sécurité du fameux matériel .

Mais là vous vous dites : Pourquoi ? 🤷‍♂️

Pourquoi ne pas anticiper d'avantage afin d'avoir de la réserve en cas d'imprévu et donc ne pas être si dépendant ?🔗

Cette réflexion est en effet très pertinente et évidente mais il y a une raison à ce problème d'anticipation.

Le secteur du bâtiment subit, comme tous les autres secteurs ,par exemple l'automobile,  un effet de la logique de réduction des stocks. Mécaniquement, la marge de manoeuvre concernant le nombre de matériaux disponible est plus étroite. C'est qu'on nomme une organisation en "flux tendus".

Les avantages sont multiples car cela évite notamment des frais de stockage, de gardiennage, de démarque inconnus liés au vol, de casse, d'aléas divers... et une trésorerie dormante. 💸

Mais comme souvent ce système connait lui aussi ses limites et donc a ses défauts.

Alors que faire ?🤔

-Continuer de ne pas pouvoir anticiper et ne même pas avoir d'informations sur les livraisons et créer des retards en cascade sur le chantier en travaillant en flux tendus ?

OU

-Travailler avec du stock et un flux poussé afin d'avoir toujours les matériaux en quantité suffisante en amont, et donc faire grimper drastiquement les coûts liés à cette abondance de ressources ?

Aucune des solutions n'est vraiment viable ou meilleure l'une que l'autre malgré leurs défauts et leurs qualités propres. Je pense que vous serez d'accord .

Fort heureusement des solutions existent ✨

Juste là sous vos yeux 👀

juste devant vous 🛣

Toujours pas ?

1er Indice : Je commence par un Z

2nd Indice : Je ne suis pas Zorro 🗡

À très vite 😉

La réponse juste en dessous des camions

🚚       🚚       🚚

La solution : ZELOCE

Envie d'en savoir encore plus et de discuter de vos enjeux ?

On vous écoute !

Par ici  🔽

Zeloce
Afin de mieux vous connaître et vous accompagner, choisissez un créneau ci-dessous !

Arthur  TEISSIER

Source:

Zeloce